Charte constitutive

PREAMBULE Les Participants à l’Assemblée Constitutive, des 19 et 20 Novembre 2008 à Paris,
- Reconnaissant o que l’approvisionnement en eau pour la population, la santé, l’hygiène et les usages domestiques, et aussi pour la production agricole, a toujours été un enjeu majeur pour l’humanité,

o qu‘aujourd’hui, plus que jamais, les objectifs d’amélioration des services d’eau potable et d’assainissement, en particulier, sont une des priorités majeures pour le développement, notamment pour atteindre les objectifs du millénaire qui visent, entre autres, à réduire de moitié la proportion de personnes n’ayant pas accès durable à l’eau saine et à l’assainissement à l’horizon 2015.

- Conscients que les opérateurs de services d’eau, partout dans le monde et qu’ils soient aujourd’hui publics, privés ou mixtes, créent de nouvelles infrastructures et cherchent à améliorer la qualité de leurs services pour répondre aux besoins des usagers en renforçant l’exploitation, la maintenance et le renouvellement de leurs ouvrages,

- Considérant que cela suppose une meilleure gouvernance des services eux-mêmes et un renforcement des compétences et des ressources humaines,
- Convaincus que la formation professionnelle est un outil essentiel pour atteindre ces objectifs,
- Souhaitant renforcer l’échange d’expériences entre les organismes de formations aux métiers de l’eau et promouvoir la coopération entre eux.

sont convenus de ce la Charte suivante.

Charte signée
Charte signée

(PDF – 872.8 ko)

Toutes les versions de cet article :